Pages Navigation Menu

La cosmétique italienne un marché en croissance

cosmetici-cosmesi-italiana-scaffali-pe-labellers

Le marché italien des produits de beauté représente indéniablement l’une des meilleures surprises de ces deux dernières années. Les études du secteur confirment en effet que beaucoup des principales entreprises italiennes de production de produits cosmétiques concluront probablement l’année avec une croissance de leurs recettes de plus de 2 %. Cette série de données positives fait écho à la croissance sensible déjà enregistrée l’année précédente.

Plus particulièrement, les sociétés comprises dans l’échantillon étudié ont connu une augmentation de 2,5 % de leurs recettes en 2014, passant de 2,45 à 2,51 milliards d’euros (source : Centro Studi Pambianco). De même, pour l’ensemble du secteur, Cosmetica Italia, l’association nationale des entreprises cosmétiques a enregistré une croissance globale du chiffre d’affaires de 0,8 % pour atteindre 9,4 milliards d’euros.

Compte tenu de la situation économique difficile dans laquelle se trouve le pays, il s’agit d’une situation exceptionnelle, principalement due à la rationalisation des choix de consommation et à la définition de nouvelles stratégies de la part des entreprises. Le rôle décisif de la grande compétitivité du « made in Italy » à l’étranger. L’export représente en effet la véritable voie pour le futur développement de ce secteur : comme pour de nombreux autres produits italiens, la seule mention « made in Italy » sur l’étiquette des produits cosmétiques est aujourd’hui synonyme de prestige et de qualité de la marchandise. Selon le président de Cosmetica Italia, Fabio Rossello, l’année en cours devrait même être caractérisée par une croissance de 8 % (3,6 milliards d’euros).

Quatrième pays en Europe en termes de consommation de produits cosmétiques, l’Italie est également une destination d’investissement privilégiée par de nombreuses sociétés de cosmétique au capital étranger. Provenant des principaux pays européens et de l’Amérique, ces grandes multinationales ont augmenté leurs investissements sur le marché italien au fil des ans, qui représentent aujourd’hui 30 % du chiffre d’affaires total du secteur.