Pages Navigation Menu

Infections alimentaires en été, comment les éviter

intossicazione-estiva-alimenti-pe-labellers

Chaque année, à l’arrivée de l’été, le risque de contracter des troubles gastro-intestinaux augmente sensiblement. Ceci en raison de nombreux facteurs qui nuisent à nos habitudes alimentaires.

Le régime estival nous conduit en effet à consommer davantage de plats froids à base de viande et de poisson crus (ou à peine saisis) ou de légumes tout juste récoltés et d’autres aliments non désinfectés, cuits ou conservés en prenant les précautions nécessaires comme c’est le cas pour certains aliments industriels ou la charcuterie.

Dans un récent décalogue diffusé dans les quotidiens nationaux, la Codacons (Coordination des associations de défense des consommateurs italiens) conseille donc de faire plus attention aux dates d’expiration, à l’état de conservation des aliments et aux conditions hygiéniques des magasins, bars, kiosques, restaurants et autres types de lieux où s’exercent des activités de ce secteur.

Le guide de l’association de protection des consommateurs comprend une série de simples précautions qui permettent de prévenir efficacement les divers types d’infections alimentaires. Un précieux vadémécum, surtout pendant les vacances, pendant lesquelles on se restaure souvent dans des endroits qu’on ne connait pas.

Parmi les principaux points de cette liste de suggestions, citons :

  • Au restaurant, se méfier des chariots d’aliments froids laissés longtemps hors du réfrigérateur tels que les gelées, œufs, crèmes, mayonnaises et sauces en tout genre.
  • Lors de l’achat de surgelés au supermarché, contrôler qu’il n’y ait pas de givre à l’intérieur de leurs emballages, signe d’une mauvaise conservation.
  • Contrôler la date d’expiration des aliments et des boissons sur leur étiquette. Éviter l’eau et les boissons lassées sous le soleil.
  • Vérifier la présence de gonflements sur les emballages de produits tels que le lait, les crèmes, la charcuterie en barquette, etc.
  • N’acheter le poisson et les fruits de mer qu’auprès de vendeurs fiables. Vérifier la date d’expiration en consultant l’étiquette spécifique et les conserver au réfrigérateur pendant un maximum de 4 jours.
  • Se méfier des commerçants qui touchent les aliments avec les mains ou qui servent les boissons en prenant les verres par le haut.
  • Ne pas acheter de produits à brève conservation auprès de kiosques et de marchands ambulants qui ne équipés de chambres froides.