Pages Navigation Menu

La formule « less is more » appliquée à la cosmétique

Qu’est-ce que les produits naturels certifiés ont de plus ?

Quels éléments un produit cosmétique doit ou ne doit pas avoir pour être considéré comme « vert » ? Et quels sont les mentions sur l’étiquette qui permettent de le reconnaître ? Le marché des crèmes, savons, détergents et toniques est en croissante rapide et constante. Et l’attention accordée aux certifications qui garantissent leur qualité ou, du moins, leur sécurité pour la santé, se développe parallèlement. Il convient avant tout de souligner que la formule des produits considérés comme verts ne doit pas comporter de pesticides, de colorants artificiels, de matières premières d’origine animale ni d’OGM. Le nombre des principes actifs est restreint et les plantes doivent croître dans un environnement protégé, à l’abri des contaminations ou des substances nocives susceptibles de les contaminer.

Sur les étiquettes, les symboles « casher », « sans nickel » et « sans gluten » sont indiqués en fuchsia, tandis que « végan », « bio » et « halal » sont indiqués en vert. Les cosmétique casher suivent par exemple certaines règles appliquées également dans le domaine alimentaire et excluent de leurs ingrédients les dérivés d’animaux interdits, les dérivés du sang, certaines parties de la graisse animale et les produits laitiers. La certification halal, qui concerne une part de marché croissante, notamment en raison de la forte demande du monde arabe, garantit l’absence d’ingrédients d’origine animale et de plantes d’espèces interdites. En effet, selon les commandements de Mahomet, les femmes musulmanes ne peuvent pas utiliser de détergents ni de produits de maquillage qui contiennent de l’alcool, des graisses animales ou de la glycérine.

L’Union Européenne a interdit plus de mille ingrédients utilisés dans le secteur de la cosmétique et considérés dangereux pour la santé, tandis que les États-Unis d’Amérique n’en ont interdit qu’onze. Les plus nocifs qui se trouvent encore dans le commerce sont le formaldéhyde, les parabènes, le quaternium 15, le kathon CG, la MEA, la DEA et la TEA, la paraphénylènediamine, les phtalates, les tensioactifs, le toluène et l’aluminium.