Pages Navigation Menu

Plus de transparence sur l’origine du lait : les étiquettes sont changées

nuova-etichetta-latteLes entreprises du secteur laitier se sont mises au travail pour apporter les modifications sur les packagings de lait, beurre, laitages, yaourts et fromages exigées par le décret ministériel publié sur le Journal Officiel n° 15 du 19 janvier 2017.

La nouvelle réglementation concerne tout type de lait animal, à l’exception du lait frais déjà suivi et les produits DOP et IGP, déjà réglementés par des normes spécifiques. À partir du 19 avril, les étiquettes des produits laitiers devront reporter de façon claire et lisible aussi bien le pays de traite que le pays où le lait a été traité, déterminant ainsi l’origine du produit.

Si les deux phases ont été effectuées dans un seul Pays, par exemple l’Italie, le Pays d’origine devra être indiqué avec l’inscription « origine du lait : Italie », si au contraire elles ont lieu dans plusieurs pays étrangers, l’étiquette devra reporter l’inscription « lait de pays UE » ou bien « lait conditionné ou transformé dans des pays UE ». Si les traitements sont réalisés dans des pays hors de l’Union Européenne, l’étiquette informera le consommateur avec l’information « pays non membres de l’UE ».

Le lait, ainsi que les produits tels que la viande de poulet et les produits dérivés, viande de bœuf, fruits et légumes frais, œufs, miel, coulis de tomates, poisson et huile EVO, représente le point de départ de cette révolution dans le secteur alimentaire pour les consommateurs : bientôt les pâtes feront partie des produits dont les étiquettes devront reporter clairement les origines de la filière du blé, en indiquant toutes les informations sur le pays où le blé a été cultivé et où il a été moulu.

 

Ph credits: Coldiretti