Pages Navigation Menu

La situation d’emballage italien

packaging-innovation

Le secteur de l’emballage en Italie semble ne pas ressentir la crise : en 2013, on a enregistré presque six milliards de chiffre d’affaires et une croissance supérieure à 7%, due en grande partie aux exportations. Les entreprises italiennes, grâce à des investissements continus dans la recherche et dans l’innovation, se disputent la position de leader mondial de l’export avec l’Allemagne.

Tradition entrepreneuriale et innovation technologique sont les qualités qui ont permis à l’emballage de continuer à écraser les grands nombres, avec de nouveaux espaces de manœuvre. L’Afrique en premier, où l’emballage alimentaire italien joue un rôle de premier plan, comme cela a été récemment démontré à l’«East Afripack», foire spécialisée dédiée à l’usinage et à l’emballage des produits alimentaires et non.

Les données rendues publiques par l’Unido (Organisation des Nations Unies pour développement industriel), confirment ce rôle en identifiant l’Italie comme le troisième fournisseur de la zone est africaine pour les technologies liées au conditionnement.

À côté de l’Afrique, on réaffirme l’importance de l’Amérique du Nord qui, avec presque 400 millions, dépasse les 10% des exportations italiennes du secteur, suivie du Moyen Orient, de la Chine et de l’Indonésie, en mettant en relief comment désormais les pays européens sont toujours plus résiduels dans l’échiquier mondial des exportations.

En ce qui concerne la situation interne, par contre, le secteur est guidé par la « packaging valley » d’Émilie-Romagne qui, toute seule, regroupe 39% des entreprises nationales, suivie de la Lombardie avec plus de 28% des entreprises.