Pages Navigation Menu

Vers la nouvelle frontière de l’Internet of Packaging

tecnologie-packaging-etichette-pe-labellers

Combien d’entre nous, au moins une fois au cours des dernières années, avons essayé d’imaginer le shopping du futur?

Entre étiquettes interactives, infos multimédiales sur la filière de production et liens directs avec les entreprises productrices, ce qui jusque maintenant semblait un scénario de science-fiction pourrait bientôt devenir la réalité.

Ce que l’on appelle «Internet of Packaging», les grandes données, le cloud et les technologies liées aux habitudes des clients, occupe une place toujours plus importante dans les stratégies d’entreprise, dans le but de créer de nouvelles opportunités de profit. Le marché du conditionnement et des emballages alimentaires est sans aucun doute parmi ceux qui s’adaptent le mieux à cette nouvelle conception de contact entreprise-client à travers les mécanismes du réseau.

Grâce à des investissements importants de la part des marques principales du secteur, ces emballages fonctionnels profitent du développement croissant de la technologie à travers trois approches différentes:

Emballages actifs – Ce type de conditionnement avancé interagit avec l’environnement en absorbant les substances indésirables et en favorisant ainsi le maintien et la sécurité des produits et de la nourriture.

Emballages intelligents – Un pont direct entre le producteur et le consommateur, qui fournit des indications sur l’état de conservation des aliments et sur les particularités de chaque produit. L’utilisateur peut en outre compter sur des informations et des services ajoutés grâce aux grandes données et au cloud (en plus de capteurs tels que le Bluetooth et NFC).

Conditionnement Smart – Ce type de conditionnement se veut être un allié précieux de l’utilisateur lors de la phase de consommation du produit. Par exemple, toujours plus d’emballages interactifs sont en mesure de développer de la chaleur afin de chauffer les aliments ou les boissons, ou peuvent également expulser l’excédent de vapeur après la cuisson.

Grâce aux différents types de capteurs et codes QR, enfin, il sera possible de diminuer de façon sensible le gaspillage alimentaire et le pourcentage de nourriture qui se détériore dans le frigo, alors que les centres de la grande distribution pourront surveiller pas à pas la fraîcheur des aliments avant leur arrivée sur les rayons des points de vente.